Pourquoi une solution cloud-native peut vous donner accès au paradis de l'informatique?

Ne vous y trompez pas : le secteur du commerce de détail est désormais plongé dans la quatrième révolution industrielle. Cela implique que des milliards de personnes supplémentaires se connectent à Internet et qu'Internet est plus intégré que jamais aux communautés et aux organisations.

L'échelle, la portée et la complexité de la transformation numérique du retail qui est actuellement en cours seront différentes de tout ce que l'humanité a connu jusqu'à présent.

Certaines enseignes sortiront gagnantes de cette révolution, mais il y aura aussi d'importantes victimes, soit parce qu'elles n'auront pas voulu ou n'auront pas pu s'adapter aux changements.

Opportunités manquées

Le choix est cruel. Les détaillants sont confrontés à des coûts de gestion croissants et au fardeau que représentent les systèmes d'encaissement et de gestion de point de vente hérités, statiques et non digitaux, qui entravent l'innovation.

Ces systèmes ne peuvent pas fonctionner en temps réel et exploiter les fonctionnalités modernes et émergentes telles que l'automatisation offertes par les systèmes basés sur le cloud.

En termes pratiques, cela signifie qu'ils ne peuvent pas mettre à jour leur stock en temps réel, ni modifier les prix dans l'ensemble de l'entreprise de manière rapide et simple.

Les ventes flash, par exemple, offrent des avantages prouvés aux enseignes qui adoptent l'approche et les systèmes adéquats. Toutefois, elles peuvent aussi avoir des répercussions négatives sur les détaillants qui utilisent des plateformes de gestion obsolètes, lesquelles ne peuvent pas gérer la surcharge de leurs serveurs ou de leur personnel logistiques ou d'assistance client.

Les clients frustrés risquent alors de se tourner vers Twitter ou Facebook pour faire connaître leur mécontentement, et nous savons tous quelles conséquences cela peut entraîner pour les marques.

Toutefois, les entreprises les plus innovantes du secteur ont déjà compris tous les avantages du cloud et laissent de côté ces systèmes hérités classiques, prisonniers d'un modèle de prévision des ventes, pour se tourner vers des systèmes basés dans le cloud qui permettent d'élaborer un modèle prédictif en temps réel, géré par la demande et spécifiquement conçu pour suivre le rythme de plus en plus soutenus de la mise sur le marché de nouveaux produits, des exigences des clients individuels et des multiples manières dont ces besoins peuvent être satisfaits dans un univers omnicanal.

Le défi de l'omnicanal

Pour s'imposer dans ce monde de l'omnicanal, il faut constamment aller au-delà des attentes des clients, afin que ces derniers ne songent qu'à l'attrait de la nouvelle collection proposée par leur magasin favori. Le client ne doit pas avoir à se demander si le magasin dispose du produit dans sa taille ou sa couleur favorite, que ce soit en ligne, en magasin ou via une application mobile.

Le commerce omnicanal a également ouvert de nouveaux champs opérationnels, notamment pour les entreprises de biens de consommation à rotation rapide et les entreprises de mode.

Les entreprises peuvent exploiter la technologie du cloud et de l'e-commerce pour améliorer leurs sytèmes IT et affiner leurs processus de conception, de fabrication, de gestion de stock et de livraison.

Cela signifie qu'elles sont en mesure de mettre en œuvre une approche agile de l'entreprise, en mettant à jour leur catalogue de produits plus fréquemment, en favorisant les visites régulières et répétées de leurs clients et en les incitant à acheter plus fréquemment.

Cela signifie aussi qu'elles peuvent réaliser des économies de coûts qui peuvent être répercutées sur les clients et amplifier leur avantage concurrentiel.

Optimiser le potentiel

Une seule solution logicielle peut maximiser et unifier les opérations des retailers. Cette solution est cloud-native avec tous les avantages que cela apporte : toujours à jour, adaptée aux besoins et volumes.

Cette déclaration peut sembler audacieuse, mais compte tenu des capacités suivantes, on ne saurait surestimer l'impact futur de l'informatique dans le cloud.

L'impact de l'informatique dans le cloud

Exécution de vos systèmes n'importe où : pourvu qu'il dispose d'une connexion Internet et d'une application, n'importe quel membre de votre entreprise peut accéder en temps réel à des systèmes informatiques critiques comme la gestion des commandes, des points de vente, du stock disponible à la vente, au stock en transit, aux opérations de traitement de la commande, et à la conaissance clients.

Une « utilisation de partout » signifie également partout dans votre infrastructure : dans votre cloud, dans notre cloud ou on-premise. Le cloud peut être déployé n'importe où.

Cette capacité à « fonctionner partout » multiplie de manière exponentielle la productivité et la collaboration, libérant ainsi vos collaborateurs qui peuvent accéder aux informations et les améliorer où qu'ils se trouvent dans l'entreprise ou dans le monde.

Toujours à jour et toujours actif : les composants modulaires de l'architecture microservices sont faciles à mettre à jour et à remplacer. Ainsi, le cloud est toujours sans version, il reste à jour et son activité ne s'interrompt jamais

pour des besoins de maintenance, de mises à niveau ou d'essais de correctifs. Les capacités peuvent également être augmentées ou réduites automatiquement, sans interruption du service.

Il dynamise l'innovation et génère directement des bénéfices : libérés de tout programme de maintenance régulier, vos responsables de la technologie disposeront d'une bande passante plus large pour innover et résoudre les problèmes. Le cloud offre également un moyen plus économique, plus rapide, plus simple et moins risqué pour mettre de nouveaux produits sur le marché. Par exemple, vous n'aurez plus à

geler vos systèmes pendant cinq mois ni à les redémarrer et les tester des centaines de fois pour les préparer en vue des périodes de forte demande.

Une vue unique de la vérité : chacun peut bénéficier du même point de vue sur les clients et leurs transactions grâce à des capacités de gestion intégrée des études de cas, d'écoute sociale et de communication. Par exemple, les fonctionnalités de gestion du point de vente, de clienteling et de traitement des commandes, peuvent aussi être disponibles sur un navigateur Web ou une appli mobile.

L'avenir de l'informatique réside uniquement dans le cloud

Ces avantages déclenchent un exode massif vers le cloud. En fait, une étude récente réalisée par Gartner a révélé que d'ici 2019, 90 % des entreprises de l'ensemble du spectre économique prévoient de disposer d'un certain niveau de capacités informatiques dans le cloud.

Daryl Plummer, directeur de la recherche sur le cloud chez Gartner, va même plus loin, n'hésitant pas à déclarer que « l'avenir de l'informatique réside uniquement dans le cloud ».

L'avenir du commerce de détail sera piloté par les données

En termes simples, l'avenir du commerce de détail reposera sur l'utilisation des données, les plus importantes étant les données concernant les clients, les transactions et la Supply Chain. Les entreprises qui excellent dans la capture et l'analyse de ces données au sein de toute leur chaîne de valeur bénéficient d'un avantage commercial significatif par rapport à leurs concurrents. Celles qui n'en disposent pas rencontreront des difficultés et se retrouveront très rapidement oubliées.

L'informatique dans le cloud est le seul moyen vraiment efficace de créer une version unique, toujours à jour et utilisable partout de vos données, qui sera visible dans l'ensemble de votre entreprise et de tous les partenaires commerciaux autorisés.

Toutefois, tous les clouds ne sont pas égaux. Les leaders de la technologie devraient se méfier des différences entre les logiciels cloud-natifs et cloud-enabled et veiller à ne pas tomber dans le piège coûteux consistant à acheter un produit de qualité très inférieure.

Systèmes cloud-natifs

Alors que les systèmes cloud-natifs sont spécifiquement conçus pour l'infrastructure du cloud et exploitent pleinement ses fonctionnalités, les systèmes cloud-enabled ne sont souvent que des systèmes hérités, peu pratiques et manquant de souplesse, qui ont été modifiés pour se déployer dans l'infrastructure du cloud pour devenir accessibles sur Internet. La navigation dans le dédale technologique de la quatrième révolution industrielle ne sera pas une mince affaire.

Les capacités requises pour parvenir à une transformation holistique de l'ensemble du système, dans laquelle les nouvelles technologies et les nouveaux processus se complètent et se renforcent mutuellement, dépassent celles dont disposent de nombreuses entreprises. Seules celles qui choisiront des partenaires disposant de l'expertise technique et de la vision stratégique adéquates parviendront à mettre en place un modèle commercial réellement piloté par la demande - et à en tirer tous les bénéfices.

Respectez la promesse faite à vos clients