Article

COVID-19 : quels défis pour la gestion de stock

Par Scott Fenwick,
Peaks, valleys and inventory challenges caused by COVID-19

La pandémie de COVID-19 a littéralement immobilisé une grande partie de la planète. Toutefois, les stocks doivent continuer à circuler pour apporter une certaine stabilité aux consommateurs et à l'économie.

Manhattan est fier d'être associé à de nombreux partenaires de l'industrie qui jouent un rôle clé dans l'acheminement jusqu'au grand public d'articles indispensables et de première nécessité. Ces dernières semaines, nous avons eu le privilège de communiquer avec un bon nombre de nos clients à travers le monde. Ces personnes réalisent des prouesses incroyables pour faire en sorte que des produits essentiels parviennent aux populations, en dépit des bouleversements rapides que nous connaissons en termes d'offre et de demande.

Un certain nombre de ces entreprises ont trouvé des solutions créatives pour surmonter les obstacles que présente le COVID-19. Nous vous présentons ci-dessous un bref échantillon des événements dont nous sommes témoins, de l'aide que nous tentons d'apporter et des incertitudes de l'avenir.

D'un extrême à l'autre.

Le coronavirus a totalement transformé la manière dont notre monde travaille, consomme et vit. Alors que la demande de stock est restée relativement stable dans certains secteurs d'activité, il n'est pas surprenant que pour de nombreuses entreprises, les habitudes se soient trouvées entièrement déstabilisées. Les grossistes en alimentation et les distributeurs de produits pharmaceutiques ont été extrêmement surchargés, de même que les entreprises de produits pour animaux domestiques. À l'inverse, dans des domaines tels que l'approvisionnement alimentaire des restaurants, la demande s'est subitement interrompue. Ces bouleversements radicaux par rapport à la norme génèrent des problèmes réels en termes de planification de la demande, car nul ne sait combien de temps cet « événement » se prolongera. Pourtant, nous sommes quasiment certains que tôt ou tard, il prendra fin. En revanche, nous ignorons également à quoi ressemblera notre nouvelle vie « normale ». Tous ces facteurs génèrent un risque en matière de gestion des stocks. Selon les articles concernés - notamment en fonction de leur coût ou de leur caractère périssable - un excédent de stock à la fin de cette épidémie pourrait entraîner des conséquences financières non négligeables. Chez Manhattan, nous envisageons et développons d'ores et déjà des solutions pour répondre à ces questions qui se poseront à plus long terme.

En attendant, nous collaborons étroitement avec nos clients afin de contribuer à résoudre les problèmes immédiats. Par exemple :

  • Un distributeur de produits alimentaires utilise nos solutions pour contourner les règles de planification et effectuer des commandes plus volumineuses de produits dont la demande est actuellement en nette hausse.
  • Les entreprises de la grande distribution, de produits pharmaceutiques et de produits pour animaux domestiques nous consultent systématiquement sur la manière de protéger leurs prévisions et d'assurer une stabilité des données concernant la demande au cœur d'une explosion de l'activité.
  • Une enseigne spécialisée utilise nos outils d'optimisation de stock pour gérer les fermetures de magasins, s'adapter à la modification de l'activité que cela implique en faveur de l'e-commerce et commencer à anticiper le jour où les magasins rouvriront enfin.

Les obstacles sont très variables en fonction des secteurs d'activité et des entreprises. Nous nous engageons à travailler avec chacune d'elles pour répondre aux besoins de son marché particulier, lui permettre de s'adapter aux fluctuations temporaires de la demande et protéger ses intérêts à long terme.

Partager des idées pour le bien de tous

Dans le but de préserver la cohésion de l'industrie, Manhattan tient des réunions virtuelles de ses Groupes Utilisateurs. Les plus grands spécialistes du domaine - jusqu'à 100 clients à ce jour - se sont retrouvés en ligne pour évoquer les défis, partager des idées et trouver des solutions. L'esprit de coopération et les nombreux témoignages autour de la nécessité de travailler en équipe pendant ces moments forts ont été riches d'inspiration. Nous sommes tous absolument déterminés à venir à bout de cette situation ensemble.

En fonction des opinions recueillies, il semble que du point de vue de la gestion des stocks, cette crise va se dérouler et se résoudre en trois phases. De toute évidence, la première phase consiste à comprendre comment acheminer les produits essentiels pour répondre à la demande actuelle. La deuxième phase sera la transition vers un retour à la normale, en ralentissant ou en accélérant l'activité (en fonction des produits et des domaines) de la manière la plus rapide et la plus économique possible. La troisième phase se traduira par un « nettoyage » des chiffres, en tenant compte des hauts et des bas engendrés par la pandémie et par la nouvelle situation « normale » lorsqu'elle nous apparaîtra plus clairement. À ce stade, les entreprises devront être en mesure d'identifier avec précision les données et les tendances de la demande qui sont fiables pour l'avenir, puis d'en déduire des plans précis.

Chez Manhattan, nous attendons avec impatience le moment où ce processus de nettoyage des données pourra commencer. Entre temps, nous nous efforçons d'aider nos clients à surmonter les défis quotidiens occasionnés par cette crise. Une bonne gestion des stocks joue un rôle déterminant dans la résilience de la Supply Chain et sera un élément clé de la reprise économique future. Nous saluons les entreprises et les personnes qui font tout leur possible pour assurer la poursuite du fonctionnement de notre économie et nous sommes fiers de travailler à leurs côtés.

Respectez la promesse faite à vos clients