Article

Survivre aux perturbations générées par Amazon dans le secteur de la distribution alimentaire en repensant sa Supply Chain

Par Eric Lamphier,
Surviving Amazon's Grocery Disruption by Rethinking the Supply Chain

Sous l'impulsion des offres alimentaires d'Amazon et des canaux digitaux, une vague d'enseignes e-commerce est venue perturber l'industrie de la grande distribution. Alors que les consommateurs manifestent un intérêt croissant pour les produits frais, les enseignes répondent aux fluctuations des achats alimentaires en proposant une plus grande transparence et des informations plus claires sur l'origine des produits. Les consommateurs prennent également l'habitude de faire leurs achats en ligne et de se faire livrer à domicile ou d'aller récupérer leur commande dans un Drive proche de chez eux, à l'heure où Amazon et d'autres proposent des options innovantes en termes de livraison des produits alimentaires.

Même si les ventes de produits alimentaires dans le commerce en ligne ne représentent actuellement que 5% pour cent du marché français (Source:Fevad - Parts de Marché e-commerce par secteur - 2017) et un peu moins aux Etats-Unis, la tendance est à la hausse. Les ventes de produits alimentaires en ligne devraient représenter 20 pour cent du marché en 2025, tandis que des distributeurs traditionnels et innovants (comme Asda, Walmart et Target) continueront à perfectionner leurs capacités logistiques.

Cette perturbation a changé les règles. Si les enseignes ne proposent pas les produits les plus frais, transportés aussi rapidement que possible de la ferme au magasin, et avec autant d'options de livraison que possible, les consommateurs se tourneront inévitablement vers des concurrents plus aptes à répondre à ces besoins

Dynamiser l'efficacité de la chaîne logistique en intégrant les ressources, les processus et la technologie

Pour exécuter correctement leur stratégie e-commerce ou mettre plus rapidement les produits frais en rayons, les distributeurs doivent assurer un fonctionnement fluide de leurs opérations logistiques dans l'ensemble de leurs entrepôts. Le personnel, les processus et la technologie doivent être synchronisés pour assurer non seulement un fonctionnement fluide et une optimisation en temps réel de la préparation des commandes, mais aussi pour être capables de gérer en même temps les commandes classiques et e-commerce.

Le personnel

Lorsque les distributeurs se lancent dans le commerce en ligne, il n'est pas rare de voir que leurs nombreux centres de distribution rencontrent des difficultés en raison du changement d'habitudes de travail que les employés de l'entrepôt doivent adopter. Au lieu de simplement se déplacer autour de palettes de boîtes de conserves ou de boissons, les employés doivent apprendre à traiter de nouvelles typologies de commandes, y compris les produits frais. Il leur faut apprendre à réaliser un picking à la pièce et non plus au carton ou à la palette, ce qui nécessite de la part des employés de se mettre dans la peau d'un acheteur en magasin.

Un centre de distribution alimentaire doit donner de l'autonomie aux employés et rationaliser la main d'œuvre en :
  • Motivant les employés : en encourageant la performance, en dispensant des formations spécialisées (par exemple, dans la collecte des produits périssables) et en offrant une technologie simple à utiliser (telle que des appareils mobiles qui recommandent des séquences de préparation et utilisent des images pour identifier les produits au moment du picking), vous favoriserez la productivité des employés.
  • Intégrant l'homme et la machine : en utilisant un système d'exécution d'entrepôt intégré (WES) au sein de votre système de gestion d'entrepôt (WMS), vous pouvez orchestrer l'ensemble de vos tâches automatisées et optimiser leur intégration aux tâches manuelles de vos employés.
  • Optimisant l'affectation et l'utilisation de la main d'œuvre : la prévision de la demande vous aide à optimiser les besoins en main d'œuvre régulières, ponctuelles et les besoins en heures supplémentaires, tout en vous pemettant d'évaluer l'impact des différents scénarios.

Processus

Le commerce en ligne lance un défi par rapport aux processus des entrepôts alimentaires traditionnels. L'utilisation d'un WMS doit permettre d'éliminer les processus inéfficaces de l'entrepôt et les optimiser, tels que :
  • La traçabilité des produits : en offrant aux fournisseurs en amont une visibilité partagée des données importantes, vous les aiderez à gérer les lots, à suivre les événements, à améliorer le contrôle et à traiter dès que possible les problèmes de production ou de traitement qui affectent les produits frais.
  • La planification des rendez-vous et de gestion de la cour: les retards et les rendez-vous manqués ont de forts impacts dans l'organisation de la préparation des commandes et leur expédition aux magasins ou clients finaux, sans compter les problèmes liés au bon déroulement des opérations de réception, déchargement et chargement. Un retard de quelques heures peut affecter considérablement les performances de livraison à vos clients : magasins ou clients finaux, mais aussi amène à perdre du 'temps de fraîcheur' pour les denrées périssables.
  • L'optimisation des emplacements marchandises dans l'entrepôt : l'optimisation des emplacements de stockage et de la capacité d'affectation des marchandises en tenant compte des multiples contraintes de température de stockage vous permet de préserver la fraîcheur des produits et de les tenir prêts pour la collecte.
  • L'Order Streaming : ce concept innovant associe la préparation des commandes avec et sans vagues de manière simultanée, afin de continuer à traiter les commandes de réapprovisionnement des magasins tout en satisfaisant les commandes e-commerce plus urgentes.
  • L'optimisation de la gestion des transports : de l'adaptation aux conditions météorologiques à l'optimisation du déchargement et du chargement, un système de gestion du transport (TMS) exploite les données en temps réel pour que vous puissiez anticiper les perturbations potentielles ou les fluctuations de la demande. En outre, un TMS permet de sélectionner les transporteurs de différents types, tels que flotte privée, prestataires ou encore coursiers express.

Technologie

La technologie sur laquelle repose l'exécution de vos opérations logistiques peut parfois être silotée et différente selon les modes de préparation ou selon la volumétrie de chaque canal de distribution. Cela peut aboutir à des conflits et des confusions, et en aucun cas cela ne peut participer à une fluidification et une optimisation de vos flux de préparation de commandes. L'intégration de votre automatisation afin que tous les éléments fonctionnent en harmonie vous permet de programmer plus facilement les mouvements de marchandises au sein de l'entrepôt, d'optimiser la priorité des commandes et de rationaliser votre exécution. Il s'agit d'optimiser le débit et d'accélérer l'acheminement des marchandises de l'entrepôt au consommateur. L'augmentation de votre efficacité sur l'ensemble des canaux et des outils d'automatisation vous confère un avantage concurrentiel certain quand il s'agit de livrer des produits frais et de satisfaire des commandes individuelles.

Pendant les pics saisonniers, utiliser la bonne technologie pour piloter les activités de vos centres de distribution facilite également l'intégration des intérimaires. En effet, les entreprises peuvent désormais équiper ces personnels d'outils et d'applications tactiles, très proches de ce qu'ils utilisent sur leurs propres smartphones, afin d'accélérer leurs apprentissages des processus de travail. Ces applications, très faciles d'utilisation, guident l'employé dans ses missions de préparation et lui fournissent une assistance telle que des images servant à identifier les produits à prélever par exemple. Cette technologie offre notamment l'avantage de pouvoir dédié ce personnel intérimaire à la préparation des commandes e-commerce, qui contiennent moins de produits que les commandes magasins, souvent en quantité unique par référence, et qui ne nécessitent pas le déplacement de fortes charges dans l'entrepôt. Enfin, cette technologie facilite la gestion du changement, la qualité et le contrôle de l'exécution et la précision des stocks de manière générale.

Repenser votre chaîne logistique pour le e-food

Les centres de distribution alimentaire contiennent certainement les ingrédients adéquats pour satisfaire la demande du e-food. Mais il va falloir y repenser et y optimiser la manière dont tous les éléments de la chaîne - employés, processus et technologies - fonctionnent ensemble pour conquérir la nouvelle réalité omnicanale. Des outils innovants, tels qu'un WES intégré ou l'utilisation d'une fonctionnalité d'Order Streaming au sein du WMS, permettent désormais d'orchestrer l'ensemble des activités d'entreposage et de préparation de commandes. Sans ces outils, les distributeurs auront du mal à rester concurrentiels car il va leur devenir très difficile de fournir à leurs clients finaux ce qu'ils attendent, à savoir une sélection de produits les plus variés possibles (sans oublier le frais, le bio-frais, le local, ... ) dans des délais de plus en plus courts. Et sans oublier qu'il va falloir mieux intégrer un canal e-food en pleine croissance, des pics saisonniers de plus en plus fréquents, le tout de manière agile, flexible et bien entendu... rentable. Bref, mettre en place une Supply Chain fluide et efficace est indispensable - et les outils permettant d'y parvenir existent déjà !

Respectez la promesse faite à vos clients