Article

RFID / IoT : le duo clé du commerce omnicanal

Par Manhattan Staff,
RFID / IoT : le duo clé du commerce omnicanal

En route vers des magasins "intelligents" ! Les nouvelles étiquettes RFID transforment les articles en objets connectés jusqu’au moment de leur vente. De quoi améliorer le service aux clients et booster le business.

Vers la révolution du RFID

Exit les codes-barres ! Bonjour les tags RFID (Radio Frequency Identification) ! Leur coût a fortement diminué récemment, ce qui en fait aujourd'hui une solution économique et viable. De fait, les produits étiquetés avec ces puces électroniques sont de plus en plus présents dans le commerce. Zara, H&M, Uniqlo, Célio, Décathlon, C&A… Tous sont passés à la RFID, qui offre une localisation précise des produits. Il y a bien eu quelques hésitations, mais avec le développement de l'Internet des Objets, la tendance s'est accélérée. Et ce n'est pas fini, puisque selon un nouveau rapport de recherche de Global Market Insights, le marché de l’IoT devrait dépasser les 30 milliards de dollars d’ici 2024 dans le secteur du retail. Le mouvement est lancé, d'autant que l'alliance de ses deux technologies a fait ses preuves : elle permet d’identifier automatiquement chaque objet qui peut communiquer avec les systèmes d’information du magasin. A la clé, une meilleure traçabilité et un état juste des stocks en temps réel. Ce dernier point est particulièrement intéressant : car si le niveau moyen de précision des stocks dans l’entrepôt est proche de 99 %*, en revanche, dans les magasins, il se révèle inférieur à 65% en moyenne.

Or, les retailers se tournent de plus en plus vers leurs magasins physiques pour exécuter leurs commandes en ligne. En clair, ils utilisent leur inventaire en magasin pour répondre aux commandes passées sur leur site Web. Toutefois, en raison de la nature dynamique des stocks en magasin, c'est difficile pour eux de maintenir le juste niveau, correspondant à leurs besoins. Ce qui entraine des conséquences désastreuses en termes d'expérience client, avec des commandes manquantes ou inexactes. C'est d'autant plus dommageable que nous évoluons dans un contexte de plus en plus omnicanal, offrant une multiplication des parcours d'achats : Web-to-Store (recherche d’informations ONline avant achat INstore), Store-to-Web (proposer un achat ONline en cas de rupture produit INstore), Drive-to-Store (pousser le consommateur à aller en boutique), M-commerce, Click&Collect et e-réservation…

IoT + RFID = duo stratégique

C'est la raison pour laquelle Manhattan Associates a lancé en mai la première solution de gestion de stock et d’exécution des commandes omnicanales en magasins compatible IoT, qui permet notamment de connaitre en temps réel le niveau du stock présent en magasin et donc de mieux respecter la promesse faite en ligne. Ceci entraine donc naturellement une meilleure satisfaction du client et permet d’éviter toute frustration résultant d’un produit promis mais non disponible. Cela permet aussi de mieux identifier les stocks toxiques en magasin et donc de pouvoir choisir de servir ces produits en priorité depuis le magasin. C'est une autre forme de gain pour le retailer.

En utilisant les données de localisation des tags RFID, cette solution Store Inventory and Fulfillment (SIF) de Manhattan facilite aussi la vie des vendeurs. En effet, elle leur présente des cartes visuelles dynamiques indiquant l’emplacement de chaque article dans le magasin, ainsi que l’itinéraire le plus efficace pour récupérer chaque produit de la commande. Selon ses premières constatations, les informations précises sur l'emplacement du stock fournies par la RFID peuvent réduire de plus de 60% le temps passé par les collaborateurs en point de vente à localiser les articles. Un avantage certain pour l'enseigne mais aussi pour son client, qui voit ses commandes réalisées plus rapidement et plus efficacement !

*Source : Etude du laboratoire RFID de l’Université d’Auburn et de l’organisation américaine GS1, 2018
https://rfid.auburn.edu/

Respectez la promesse faite à vos clients